Le bonheur sur deux roues

HISTORIQUE DU CLUB (1928-2016)

Print Friendly, PDF & Email

livre_GELe cyclotourisme est né en France dans les dernières décennies du 19e siècle mais ce n’est qu’à la fin des années 1920 que le premier club de cyclotouristes fut créé à Annemasse ; trois autres clubs lui succèdent alors, notre Club actuel des Cyclotouristes annemassiens Voirons-Salève, fondé en 1975, en étant l’héritier.

Cet historique (1928-2016) vous est présenté par Gilbert Esposito, d’après son livre intitulé « Le Bonheur sur deux roues, histoire des clubs cyclotouristes annemassiens : 1928-2012 »
(Editions Plancher, 74131 Bonneville, 3e trimestre 2013).
Ce livre peut également être consulté à la Bibliothèque Pierre Goy d’Annemasse.

Les défis du 3e millénaire du cyclotourisme Annemassien

VelocioLe mot « cyclotourisme » a été inventé en France en 1888 par Paul de Vivie, plus connu sous le surnom de « Vélocio » sous lequel il signait ses articles dans sa revue Le Cycliste Forézien, fondée en 1887, et qui quelques mois plus tard devint Le Cycliste ; cette revue paraîtra jusqu’en 1973, en ayant été la plus ancienne revue de cyclotourisme en France.

Vélocio, qui s'initia au vélocipède en 1881, va être un acteur du développement du tourisme à vélo en France non seulement à travers sa revue Le Cycliste mais aussi avec sa manufacture de cycles à Saint-Etienne et ses innovations dans les techniques de changements de vitesses, et cela jusqu'à son décès en 1930. Il est considéré comme l'apôtre du cyclotourisme en France et des manifestations en son souvenir sont organisées chaque année. Les premiers dérailleurs à être commercialisés en France en grande séries en 1911 et 1924, furent les marques Le Chemineau et Le Cyclo ; ceux qui furent à l'origine de ces innovations (Claudius Bouiller, Johanny Panel et Albert Raymond) étaient tous des grands randonneurs sportifs issus du cercle des amis de Vélocio.

Le dérailleur est donc une invention des cyclotouristes et son développement dans le monde de la course n’arriva que beaucoup plus tard. Ce n’est qu’en 1937 que les organisateurs du Tour de France acceptèrent son utilisation. Un seul modèle fut homologué pour sauvegarder l’égalité des chances : le Super-Champion de l’ancien coureur cycliste suisse Oscar Egg disparu en 1961.

La naissance des premiers clubs de cyclotourisme 1928-1930

En 1900, la vitesse des automobiles est limitée en France à 20 km en agglomération (décret du 10 mars 1899) et à 30 km/h sur routes ; à Paris depuis 1898 la limitation est abaissée à 14 km/h. Annemasse sera encore plus sévère : le 14 avril 1901, le maire Alfred Bastin publie un arrêté sur la « vitesse des automobiles et vélocipèdes » qui stipule que leur vitesse est limitée à 10 km/h.
En 1900, comme dans le reste de la France, le vélo est, à Annemasse, le moyen de déplacement le plus répandu. C'est un véhicule léger et silencieux qui surpasse le cheval en vitesse et qui crée la panique parmi les piétons, en ville comme sur la route ; Annemasse va jusqu'à interdire aux cyclistes, sous peine de procès verbal, la traversée de la place de la mairie et la marche sur les trottoirs.

photo36Mais le mot « cyclotourisme » n'apparaît pas encore dans les journaux locaux annemassiens, et il faudra attendre jusqu'en 1928 pour que cela se produise. C'est en effet seulement à cette époque que va être créé dans notre ville un premier club de « cyclo-tourisme » qui sera déclaré en sous préfecture de Thonon-les-bains le 1er septembre 1928 avec 26 articles de statuts et sous le nom de « Randonneurs Cyclo-Touristes Annemassiens ». Le président en est Alfred Violand, le trésorier Marcel Gonin et le secrétaire Emile Briffod, tous domiciliés dans la ville. Ce club sera très éphémère car bien que sa formation soit annoncée dans la presse en avril 1928, plus rien ne paraît l'année suivante et jusqu'au milieu de 1930. Cette association, initiée par Briffod, qui a ouvert un magasin de cycles en 1927 au 14 rue du commerce, ne survivra pas à l'échec de ce dernier (vendu dès novembre 1928).

Déclaration et statuts du club "Chemineau-Cyclo-Touristes annemassiens"Ce n'est qu'en août 1930 que l'on va trouver dans les journaux locaux, à la fois dans Le Progrès de la Haute-Savoie (quotidien) et Le Messager (hebdomadaire), un article parlant de la création récente (souligné intentionnellement) d'une société de cyclotourisme dénommée « Chemineaux cyclotouristes annemassiens » qui sera officiellement déclarée fin décembre à la sous-préfecture avec le comité suivant : - Président: Monsieur Alfred Violand, Ingénieur sanitaire né le 16 février 1894, demeurant 60 route de Genève à Annemasse. - Vice-Président: Monsieur René Magnin, mécanicien né le 27 septembre 1906, demeurant 6 rue centrale à Annemasse. - Secrétaire: Monsieur Fernand Maréchal, Instituteur né le 11 novembre 1899, demeurant à l'école supérieure à Annemasse. - Trésorier: Monsieur Roger Morandi, mécanicien né le 18 février 1908, demeurant 6 rue centrale à Annemasse.

photo45Dans cette nouvelle société les noms de Briffod et de Gonin ont disparu mais le président est le même : Monsieur Alfred Violand ; son vice-président, est un autre marchand de cycles d'Annemasse, René Magnin, qui lui aussi a ouvert sa maison de cycles en 1927 mais qui gardera ensuite son commerce pendant 62 ans et restera une figure emblématique de cette profession dans la région jusqu'à la fin du 20ème siècle!

Le premier âge d'or : les chemineaux des années 1931-1939

photo7Le club a été déclaré en sous-préfecture le 30 décembre 1930 ; dans les statuts, il a pour but « d'encourager la pratique du sport cycliste sous forme d'excursions et de randonnées, et de créer entre ses membres des relations amicales ». Ses statuts sont presque une copie collée de ceux du précédent club des « Randonneurs » à quelques détails près dont deux sont à souligner particulièrement : a)-dans l'article 3 l'organisation de « courses » a disparu ainsi que l'affiliation à l'U.V.F. ; le mot « courses » a été remplacé par « randonnées » et b)-dans l'article 26, le versement des fonds en cas de dissolution va aux œuvres de bienfaisance de la commune au lieu de la caisse de secours de l'U.V.F. (Union Vélocipédique de France, ancêtre de la FFC).

photo46Il s'agit donc bien maintenant, dans le texte, d'un club purement cyclotouriste, malgré que Magnin et Morandi soient alors membres du V.C.A. et toujours actifs en course. D'ailleurs, même le président Violand fera partie du comité du V.C.A., comme secrétaire adjoint, quelques années plus tard en 1933. Il semble évident que René Magnin, agent des cycles Le Chemineau, est probablement l'instigateur du changement de nom de la société. Lui et son épouse participent aux sorties et organisent des soirées au café (la choucroute garnie du 7 janvier 1931 est notée dans le journal local!).

 

photo45A cette époque la célébrité de Magnin et Morandi est déjà bien établie dans les compétitions cyclistes, alors que Maréchal, le secrétaire est un cyclotouriste. A la fin des années 1920, les noms de Magnin et Morandi apparaissent déjà dans les palmarès des courses cyclistes de la région. René Magnin gagne la course de vitesse du V.C.A. en 1929 ; il termine 9e d'Annemasse-Bellegarde et retour en 1930 et 4e du championnat de vitesse de la Haute-Savoie la même année. En 1931, il sera deuxième du championnat de Haute-Savoie. Donc, juste après la fondation du club chemineau, René Magnin, à 24 ans, est parmi les meilleurs cyclistes du département. Il n'est donc pas étonnant qu'il attire les jeunes.

Le calendrier du club pour l'année 1931, publié dans la presse à l'occasion de la première sortie est impressionnant : 24 sorties d'avril à septembre, la majorité au-delà des 120 km, à part le brevet des 100 km, la partie de pêche à Yvoire (64 km) et la sortie familiale à Chancy ! Mais de telles performance ne sont pas apparemment à la portée de tous car dès le mois de juin 1931, le club annonce la création d'un groupe touriste « pour les personnes ne possédant pas un entraînement leur permettant de grands parcours »; pour la prochaine sortie, on annonce 240 km pour les randonneurs et seulement 90 km pour les touristes !

Marcel Gonin, le « fondateur » des cyclos annemassiens

photo5Gonin, déjà trésorier dans les randonneurs de 1928, le sera à nouveau aux chemineaux dés 1933 au redémarrage du club, en remplacement de Morandi. Gonin est trésorier dès 1932, et il va ensuite contribuer au développement du club dans les années suivantes; en effet, il sera le correspondant du club à la Fédération Française des Sociétés de Cyclotourisme (FFSC, ancêtre de la FFCT) et va devenir ensuite secrétaire de 1935 jusqu'en 1940, tandis que pendant cette même période, trois différents présidents vont succéder à Alfred Violand: Joseph Spillone en 1936, Pierre Goy en 1938 et Aloys Zingg en 1939.

photo42Marcel Gonin recevra en 1934 une magnifique coupe de la F.F.S.C. « en reconnaissance de son active propagande pour la diffusion du cyclotourisme dans notre région.... ». Le dernier document retrouvé en archives sur le club c'est la composition du comité déclarée le 5 mai 1939 par le dernier président : M. Aloys G. Zingg. On y voit Marcel Gonin secondé par un certain Pierre Rizzato que l'on retrouvera plus tard.

Le « bonheur sur deux roues » dans les années 1930

photo3Plusieurs photos existent encore de cette époque dans les archives des familles Magnin, Rizzato et Violand et couvrent en majorité la période de 1932 à 1936. Beaucoup de bonheur se dégage de ces clichés qui montrent des gens en tenue vestimentaire classique. Un seul détail distingue, à cette époque, les usagers habituels de la bicyclette : ils portent des pantalons qui disparaissent à mi-mollet sous de longues chaussettes. D'ailleurs ces cyclotouristes mettent un point d'honneur à interdire toute tenue de course même dans leurs brevets.

photo8Pour le brevet de 80 km de novembre 1931, dont la photo des participants, dans les archives Magnin est prise devant le magasin de cycles rue centrale (actuellement rue Fernand David), on peut lire dans la presse que : « …ce brevet est une épreuve de tourisme, la tenue de course est interdite ». Dans les archives de la famille de Gilbert Rizatto, on peut voir un exemplaire de ce Brevet des années 1933 obtenu par Pierre Rizatto, son père.

Ce bonheur est visible dans tous les clichés et, à l'époque, un fanion d'honneur de la Fédération Française de cyclotourisme (FFSC) était véhiculé de ville en ville, depuis 1929, par les différents clubs cyclotouristes de France pour créer des liens entre les clubs. En mai 1936, le fanion d'honneur fut transmis aux Cyclos annemassiens à Nantua par le club Monchâtois, près de Lyon ; Annemasse le transmit au club d'Aix-les-Bains 15 jours plus tard à Chêne-en-Semine, entre Bellegarde et Seyssel.

Pierre Goy l'instituteur cyclotouriste européen

photo10Pierre Goy était logé à l'école supérieure d'Annemasse, comme Fernand Maréchal et les autres instituteurs. Son passé de randonneur européen a été révélé publiquement seulement en 1979, dans un article de presse et en 1985, après son décès, dans un hommage posthume écrit par le maire adjoint d'Annemasse, Guy Gavard, qui fut son élève et aussi parfois son compagnon de route lors de randonnées locales : « Avant la guerre, il parcouru toute l’Europe, du Cap Nord aux Balkans, de l’Espagne aux plaines polonaises. Quel dommage qu’il n’ait pas écrit et fixé le récit de ses rencontres avec les bergers grecs ou bulgares ». Pierre Goy a aussi été fréquemment en contact avec d'autres membres du club annemassien comme le président Joseph Spillone, Pierre Rizzato ou Fernand Maréchal.

Coincidence ? L'effectif au delà de cent membres du club est annoncé dans la presse l'année où la présidence est confiée à Pierre Goy « dont les randonnées transeuropéennes sont bien connues » ; cette dernière expression est écrite dans le nouveau comité annoncé dans Le Messager du 11 février 1938. La notoriété de cet instituteur de l'école supérieure d'Annemasse a-t-elle contribué à attirer de nombreux nouveaux membres ?

C'est certainement Joseph Spillone, président du club chemineau dès 1936, qui a convaincu Goy de lui succéder. Spillone roulait avec Goy et ils ont fait ensemble Genève-Nice et aussi un voyage en Yougoslavie. Les descendants des familles Spillone, Rizzato et Maréchal se souviennent encore des récits que Goy faisait de ses voyages à vélo et de ses anecdotes. Son matériel de cyclotouriste ne comptait pas moins de six vélos et un vélocar (voiture à pédale avec carrosserie en bois) avec lequel il emmenait sa femme, qui elle n'était pas cycliste. Son nom a été donné à la bibliothèque d'Annemasse qu'il a bénévolement continué à administrer pendant 28 ans après sa retraite. Depuis mars 2016, une plaque dans la bibliothèque rappelle aux visiteurs la carrière de Pierre Goy.

Les cyclos pendant le conflit mondial 1940-1945

Les dernières traces de nos cyclotouristes des années 30, on va les retrouver en 1944… dans le nouveau comité du Vélo Club d'Annemasse publié dans la presse (Le Messager du 15/12/1944) : on y trouve P. Goy comme « chef des randonneurs » et P. Rizzato comme « soigneur ». Car pendant la guerre, sur ordre de Vichy, les clubs sportifs doivent être regroupés au sein de l'US Annemasse et certains préfèrent disparaître.

photo13Après la seconde guerre mondiale, début 1950, Pierre Goy prend sa retraite d'enseignant et continue à gérer la bibliothèque d'Annemasse, sans toutefois cesser de pédaler ; mais à 65 ans, on peut imaginer qu'il s'est contenté d'un cyclotourisme local avec certains de ses anciens élèves, comme il le fit parfois avec Guy Gavard, mais il ne rejoindra plus un club cyclotouriste.

Ce n'est pas le cas de Pierre Rizzato qui n'a alors que 46 ans et qui va rester au VCA comme soigneur jusqu'en 1947 ; dès 1950, il rejoint un club de cyclisme qui va concurrencer le VCA pendant deux ans, l'union Cycliste Voirons-Salève (UCVS), et aussi un nouveau club cyclotouriste, Les Randonneurs Annemassiens.

photo12Pierre va être dans ces deux clubs pour une raison simple : le club cyclotouriste, prend d'abord forme comme une sous-section du VCA en mars 1950 alors que l'on commence à parler de l'UCVS dans la presse en octobre de cette même année mais ce club n'est officiellement déclaré qu'en 1951. En 1952, Pierre n'est déjà plus membre du comité de l'UCVS, il a choisi de continuer à pédaler aux Randonneurs annemassiens!

La présence d'anciens membres du VCA , comme René Magnin, Fernand Mollard, Joseph Olivetti et Robert Bovagne, dans le comité de l'UCVS en novembre 1951 souligne qu'un schisme a eu lieu au sein du VCA : les vélocistes Magnin, Olivetti-Mollard et Bovagne n'ont pas apprécié la création d'un nouveau concurrent, Sports-Franco-Suisse, par Albert Pertin, alors secrétaire du VCA !

Pierre Rizzato applique les méthodes des chemineaux chez les randonneurs

C'est un certain Georges Demongeat qui est le premier président du club des Randonneurs Annemassiens d'après la presse (club créé le 16 mars 1950), il est déjà ami de Rizzato dans les années 1930 ; on le voit sur une photo d'archives de la famille Magnin, en compagnie de René Magnin et Pierre Rizzato. L'effectif de ce club n'a jamais dépassé les trente personnes. Il n'y a que peu d'information dans Le Messager et Le Dauphiné des années 1950-1952 ; c'est surtout dans le journal Les Allobroges que l'on retrouve le plus d'articles sur ce club entre 1953 et 1955. Le club a surtout été actif après 1952 lorsque René Venot a repris la présidence, René connaissait déjà Pierre Rizzato lorsqu'il est venu au club en 1950.

photo11Comme les chemineaux de 1930, en 1953 les randonneurs vont créer un groupe pour les plus faibles qu'ils appelleront « cyclotouristes » alors que les plus forts sont « les randonneurs ». Cette idée vient de Pierre qui, ne l'oublions pas, à cette époque est âgé de 46 ans alors que la majorité des autres ont entre 15 et 20 ans. Sur la photo des archives Rizzato montrant un groupe de 12 membres du club randonneurs en 1950, Pierre est accroupi devant, et derrière lui on distingue Jean Férépas, Fraizier, Gérard Boudet et Lombard avant dernier ; la photo a été prise devant la brasserie du môle, 24 rue du Faucigny, qui était le siège du club. Curieusement, cette photo est tamponnée du nom « cyclotouristes annemassiens », et non pas « randonneurs annemassiens ». On peut donc supposer qu'elle représente le groupe des faibles du club (il y a quatre féminines), donc les « cyclotouristes », et que Pierre a probablement utilisé un ancien tampon du club des chemineaux des années 1930.

Le dernier président des randonneurs : René Venot

photo14photo43René Venot a rencontré son épouse Angèle au club et ils se sont mariés en 1953, l'année de sa reprise de la présidence du club. Il va partir en Algérie pour son service militaire en 1951-1952 et continuer, là-bas à pratiquer le cyclotourisme (avec sa propre bicyclette !) au sein du club local : les Cyclotouristes algérois, présidé par Yvon Ferrandis et affilié à la FFCT, club qui disparaîtra au début de la révolution algérienne en 1954.

photo16René a donc connu l'Algérie comme « militaire cyclotouriste » avant que d'autres jeunes n'y soit envoyés les armes à la main. C'est avec un vélo acheté alors chez Bachelard à Annemasse, que René Venot a pédalé là-bas pendant 18 mois. C'est grâce à lui que les archives des Randonneurs annemassiens sont parvenues jusqu'à nous, avec des anciennes brochures du club et de belles photos. Ces brochures du club, soigneusement préservées par René, nous renseignent sur les programmes des sorties de 1953 à 1955. Une trentaine de randonnées chaque année, avec des brevets plus longs pour le groupe randonneur en 1954 (200 et 300 km) et même un voyage à vélo en Italie en 1955, décrit en détail dans la brochure de 1955.

Pour le plaisir... Le vélo en détail de René Venot, fait sur mesure chez Pitard en Isère.

photo19photo17photo25photo20photo22

 

photo21photo24photo23photo18

 

 

Le second âge d'or : les « cyclotouristes annemassiens Voirons-Salève »

photo26Depuis le début des années 1970, plusieurs Annemassiens qui ont pris l'habitude de faire des sorties à vélo entre copains le dimanche matin avec les membres du Vélo Club d'Annemasse, se retrouvent souvent pour boire un coup au bar Le Chantilly près de la piscine. Le père du patron, Pertin Albert, ancien vélociste et Président du V.C.A. leur conseille aussi de fonder un club... ce sera chose faite le 14 octobre 1975 en sous-préfecture de Saint-Julien-en-Genevois sous la dénomination de « Cyclotouristes annemassiens Voirons-Salève ».

photo27En 1975, le club des cyclos Voirons-Salève compte 38 adhérents; l'année suivante ils sont 131 et le chiffre monte jusqu'à 175 en 1979 ! Ce club exclusivement masculin au départ va rapidement rassembler les épouses, les enfants et les relations familiales. Les années de la décennie 1975-1985 vont révéler dans ce club une véritable euphorie cyclotouriste, caractérisée par l'amitié au sein des comités, un calendrier de sorties bien étoffé, un encadrement des sorties bien organisé avec des groupes réservés aux femmes, la création d'une école de cyclotourisme et une participation associative très active aux niveaux départementaux et nationaux.

photo28Les deux premiers présidents du club, le regretté Gilbert Desbiolles et Régis Vallier, seront en effet membres actifs du Comité départemental. Régis Vallier sera honoré en 1977 par la médaille de reconnaissance de la F.F.C.T. et il terminera son mandat au comité départemental comme président cinq ans plus tard, et demeurera membre des Voirons-Salève quelques années.

En 1979, le club Voirons-Salève avec ses 175 adhérents est le deuxième plus grand club du département après celui d'Annecy et le quatrième de la ligue Dauphiné-Savoie, derrière Grenoble (226), Annecy (209) et Chambéry (200). De 1980 à 1985, le club a une section cyclosportive de 27 adhérents, affiliée à la FSGT et dirigée par Jean-Claude Vial. Elle disparaîtra en 1986 lorsque Jean-Claude rejoindra le VCA.

Le bonheur sur deux roues rayonne dans un journal mensuel

photo29Les deux premières années, le club publie un calendrier annuel de 24 pages qui contient les détails de l'organisation avec une liste des sorties prévues ; dès le début de l'année 1979, celui-ci est remplacé par un journal mensuel. Dans l'éditorial du premier numéro de ce journal, le président Jacques Du Hommet, explique le pourquoi de cette décision : « ...le calendrier avait l'inconvénient de ne fournir que des informations figées... en plus de toutes les informations nécessaires aux sorties dominicales, aux brevets et autres épreuves, chaque mois nous vous demanderons, et c'est là que réside la nouveauté, de nous parler de vous, de vos activités (voyages, randonnées, etc.). »

photo30Ce journal mensuel révélera certains talents d'écrivains et de conteurs parmi les cyclos, beaucoup parmi les femmes, comme par exemple Christiane Fournier ou Ginette Bovagne. Ginette écrira une dizaine de poèmes sur le vélo ; l'un d'eux intitulé "Lettre d'amour à..." qui est une lettre d'amour écrite à... son vélo, sera récompensé par la chaîne de radio Europe N°1 en 1990, dans le cadre de son émission intitulée "la lettre d'amour". La lettre de Ginette sera lue par Jean Amadou sur l'antenne cette même année et Ginette recevra un superbe cadeau. Ce sont ces récits qui ont décidé le président du club de publier l'histoire du club en 2010, afin que ces textes soient révélés et rediffusés aux membres anciens et actuels.

Pour votre bonheur... quelques-uns de ces récits

Amicalement vôtre - de Jean-Jacques Berne, journal de 1979 n°1
Pique-nique - de Jean-Jacques Berne, journal de 1979 n°5
Soirée cyclo - de Christiane Borz, journal de 1981 n°1
Le beaujolais nouveau s'est bien passé - de Jean-Marie Vaisson journal de 1986 n°1
Lettre d'amour à... - de Ginette Bovagne, journal de 1990

Une grande dame du vélo : Christiane Fournier

photo31Christiane Fournier, née Borz, a adhéré au club en 1977 et ne l'a quitté qu'à son décès en Décembre 2004. Elle a consacré la moitié de sa vie au cyclotourisme et elle n'a jamais cessé d'y être impliquée, bénévolement, que ce soit dans la l'organisation de son club ou à travers les instances départementales et nationales de la FFCT et du CDOS (Comité départemental Olympique et Sportif).

photo33Ses écrits multiples dans le journal du club témoignent de ses prouesses de cyclotouriste (elle faisait 15 000 km par an et a parcouru la France en vélo, à travers de multiples flèches vélocio et diagonales de France ; elle a aussi fait Paris-Brest-Paris) et de son talent de conteur; son palmarès ferait pâlir n'importe quel cyclo masculin, mais elle ne s'en est jamais vantée, ce n'était pas du tout dans son caractère. Par contre sa contribution bénévole à la vie de son club et au tissu associatif du cyclotourisme français qui s'étend sur 27 ans, elle mérite d’être citée.

  • 1977-79: Responsable groupes femmes et secrétaire
  • 1980-81: Responsable du journal et vice-présidente
  • 1982-84: Responsable du journal (hors Comité)
  • 1985-87: Secrétaire puis deux ans présidente
  • 1987-91: Présidente du Comité départemental (Codep 74)
  • 1988-92: Vice-Présidente de la Ligue Dauphiné-Savoie et trésorière du CDOS
  • 1998-2000: Trésorière de la Fédération Française de CycloTourisme (F.F.C.T)
  • 1997-2002: Commissaire aux comptes du Codep 74
  • 1998-2004: Présidente du club Voirons-Salève

photo32Les archives du club foisonnent de ses écrits : « Il faut avoir été, pour une raison ou pour une autre, involontairement momentanément éloigné de la vie sociale, pour comprendre à quel point notre liberté n'est pas entravée mais embellie par la présence des autres, combien leur différence nous enrichit. Le jour où j'ai réalisé cela, j'ai appris la tolérance et je me suis dit que cela valait le coup de donner un peu de son temps pour perpétuer une vie associative dont nous profitons tous», disait-elle. Elle a été la première femme Présidente du Comité départemental de la Haute Savoie et la première femme trésorière Générale de la Fédération Française de Cyclotourisme.

Les ruptures et le déclin du cyclotourisme au 20e siècle

photo37De 1986 à 1987 l'effectif des Voirons-Salève chute de 78 à 56 membres, puis à 55 et 48 membres les deux années suivantes ; en 1996 Annie Carrier accepte de prendre la présidence car plus personne d'autre ne se porte volontaire et le club risque de disparaître. De 1996 à 1997, l'effectif du club, qui était remonté les années précédentes, diminue de 84 à 72. Fin 1997, la tension monte et les cyclosportifs quittent le club ; l'effectif chute l'année suivante à 48 membres. Avec les encouragements de la municipalité (Bernard Couty, ancien dirigeant du VCA, est adjoint au sport), c'est une autre femme, Christiane Fournier, qui va à nouveau éviter la dissolution du club en acceptant de prendre la présidence, une responsabilité qu'elle avait déjà exercée plus de dix ans auparavant.

photo38Depuis l'an 2000, l'effectif du club Voirons-Salève est passé au dessous des vingt cinq adhérents, avec un bref sursaut à 27 membres en 2011. Et surtout, l'enthousiasme de fin de siècle apporté par la reprise de la présidence du club par Christiane Fournier a fait place à l'abattement après son décès prématuré en 2004. C'est Gilbert Esposito qui a repris la direction depuis 2005 et qui s'efforce de maintenir l'effectif autour des 25 membres (dont 70 % de femmes).

 

photo34En ce début de 21e siècle, on compte trois clubs cyclotouristes dans l'agglomération Annemasse-Les Voirons : le club Voirons-Salève à Annemasse, le club de la Nussance à Cranves-Sales et le club des Monte-tout à Vétraz-Monthoux (non affilié FFCT). L'effectif total de ces trois clubs tourne autour de 100 personnes depuis plusieurs dizaines d'années ; la centaine de cyclotouristes d'Annemasse des années 1980 se trouve donc dispersée dans les trois clubs de l'Agglomération . Mais aujourd'hui la population du département a augmenté de 50% par rapport à 1980 (720 000 hab. en 2010 au lieu de 480 000 en 1980) et l'effectif des cyclotouristes stagne depuis 40 ans (effectif inchangé de 1500 adhérents des clubs FFCT). Il n'y a donc pas eu de troisième âge d'or du cyclotourisme local au début de ce 21e siècle.

L'homme qui parle à l'oreille des vélos : Roland Uberschlag

photo35Roland Uberschlag est né à Hirtzbach, en Alsace, en 1937. Amoureux des montagnes, il s'est établi en Haute-Savoie en 1956 après y avoir fait un voyage à vélo un an plus tôt avec un copain alsacien. Il pédale depuis l'âge de 15 ans et sa première randonnée il l'a faite à cet âge-là en Alsace. Et pourtant, ce n'est que presque quarante ans plus tard qu'il se remet au vélo, en 1991, trois ans avant sa retraite ; depuis, il n'a pas cessé de parcourir l'Europe et le Monde, la plupart du temps en solitaire et sur pistes cyclables, surveillé de loin par sa fidèle compagne Denise qui le rejoint souvent à la fin de ses randonnées à l'étranger. Roland est un ancien du club Voirons-Salève des années 1996-1997. Il n'a fait que de rares sorties de groupe car c'est un passionné vélo et surtout de voyages à travers l'Europe et le monde ; depuis le début de sa retraite, en 1995, il a parcouru plus de 170 000 km en 20 ans.

Il n'était pas lui, chasseur de cols ou de brevets, fervent de randonnées mythiques comme Paris-Brest-Paris ou amateur de parcours cyclosportifs ; ce qui l'intéressait, c'était de partir à la rencontre de la nature et de la vie des populations du monde en empruntant le plus souvent les pistes cyclables et en évitant, si possible, les cols difficiles et les nuisances du trafic motorisé. Depuis vingt ans, il n'a cessé de réclamer aux autorités locales, à travers les récits de ses voyages rapportés dans les journaux, la construction en France des mêmes pistes cyclables qui lui permettaient, dans d'autres pays européens, essentiellement les pays nordiques, de s'adonner à sa passion : le tourisme à vélo. Il a fait, depuis 1997 des conférences pour parler de ses voyages et présenter ses photos souvenirs ; il a minutieusement retranscrit ses souvenirs de voyages, dans son livre : Vélo plaisir, vélo souffrance tout au long de mes 170 000 km, aux éditions de La Belle Terre, 2011. Ses randonnées majeures décrites dans cet ouvrage représentent un palmarès extraordinaire et un voyage dans un fauteuil pour ses lecteurs:

  • 1991: Morzine-Innsbruck, 700 km/1994: Sources du Danube-Vienne, 930 km
  • 1995: Fillinges-Budapest, 2000 km
  • 1996: Bregenz-Fillinges, 519 km/Fillinges-Rotterdam , 991 km/Nantua-San Sébastian,1111 km/ Bremen-Kiel-Rostok, 1597 km
  • 1997: Fillinges-Hagenau, 561 km/Fillinges-Cap Nord-Helsinki, 5587 km/rando 3 fleuves, 812 km
  • 1998: Les fjords norvégiens, 1407 km
  • 2000: Traversée du Canada, de Fairbanks (Alaska) à Montréal, 5007 km
  • 2001: Helsinki-Evian, 4522 km/2002: Randonnée des onze lacs, de Genève à Vienne, 1230 km
  • 2003: La route 66 aux USA, de Los Angelès à Chicago, 3397 km/2005: Les Pays Baltes, 4000 km
  • 2006: Metz-Mayence, 443 km/2008: De Vancouver (Canada) au Mexique, 2485 km
  • 2009: Prague-Cuxhaven (Mer du Nord), 1200 km

Quand on lit son histoire, on ne peut que penser à un autre randonneur solitaire et savoyard, qui, à l'époque où Roland parcourait ses premiers kilomètres de cyclotouriste, venait de prendre sa retraite d'instituteur à Annemasse. Je veux évidemment parler de Pierre Goy. Comme Roland Uberschlag, Pierre Goy était parti au Cap-Nord et vers l'Autriche, les Balkans et aux bords de la méditerranée, mais à une époque où les pistes cyclables n'existaient pas (avant la guerre de 1939-45) et sur des routes non encore revêtues de bitume. Roland Uberschlag, c'est un peu le « Pierre Goy randonneur du 21e siècle », (le « meilleur ami » qu’il n’ait jamais eu, comme pour Pierre Goy, est son vélo).

Rétrospective des maillots du Club Annemassiens Voirons-Salève

photo36photo39photo40photo41

Vélo pour tous

Charte de bonne conduite du cyclo

Comment adhérer

Cols réservés 2019 pour pédaler au-dessus des nuages

Cols réservés 2019 pour pédaler au-dessus des nuages

Amoureux de la grimpette, vous avez envie d'atteindre le toit du monde et pédaler au-dessus des nuages? Planifiez vos ascensions ...
Lire La Suite…
Venez fêter le vélo avec nous !

Venez fêter le vélo avec nous !

Notre Club animera un stand sur la voie verte (passerelle de la Ménoge) ainsi qu'une sortie de 10 km pour ...
Lire La Suite…
Les gestes qui sauvent: nos licenciés se forment

Les gestes qui sauvent : nos licenciés se forment

Notre Club encourage régulièrement ses adhérents à suivre la formation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1). Cette ...
Lire La Suite…
Les cyclos mettent les mains dans le cambouis

Les cyclos mettent les mains dans le cambouis

Une fois encore nous tenions à organiser une formation mécanique pour nos cyclos. Destinée à tous, nos cyclotes en sont ...
Lire La Suite…
Quand nos cyclos descendent de leurs montagnes

Quand nos cyclos descendent de leurs montagnes

Quand les haut-savoyards descendent de leurs montagnes, ce n’est pas pour rien… ainsi pour découvrir le Vercors à vélo, ils ...
Lire La Suite…
Les cyclos à Vaison-la-Romaine

Les cyclos à Vaison-la-Romaine

Nos cyclos sont partis randonner à Vaison-la-Romaine... Les rafales de vent nous accueillent mais le soleil est chaud ...
Lire La Suite…
Trois Drôles de dames sous les sunlights du Vuache

Trois Drôles de dames sous les sunlights du Vuache

Les trois Drôles de dames enfourchent leur cheval de fer pour le tour du Vuache en 1 jour (de préférence) ...
Lire La Suite…
Une Fête du vélo sur un(e) air(e) de récréation

Une Fête du vélo sur un(e) air(e) de récréation

On peut le dire, journée réussie ! Le vélo pour tous et sous toutes ses formes a été dignement fêté ...
Lire La Suite…

DATE_LABEL

  • Aujourd'hui

    0

  • WEEK_RANGE_LABEL

  • DAY_LABEL

  • MONTH_LABEL

  • YEAR_LABEL

    Calendrier
    Category
      Organizer
        Emplacement

        Afficher plus

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        -

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        DN_T

        Aucun événement pour cette journée

        Afficher plus

        Aucun évènement pour ce mois

        Afficher plus

        Aucun évènement pour ce mois

        Aucun évènement

        stec_replace_image
        stec_replace_icon

        stec_replace_summary

        stec_replace_desc_short
        0d 0h 0m 0s
        Passé
        En cours ...

        stec_replace_location

        stec_replace_timespan

      • stec_replace_icon

        stec_replace_summary

        stec_replace_date

      • stec_replace_summary

        En attente d'approbation

        Annuler
        Annuler
      • stec_replace_tags
        Invited
        stec_replace_icon
        stec_replace_summary stec_replace_short_desc
        Passé
        En cours ...
        stec_replace_guest_name stec_replace_product_name stec_replace_location stec_replace_date
        stec_replace_image
        stec_replace_icon
        stec_replace_date_big
        stec_replace_date
        stec_replace_tags
        stec_replace_summary
        stec_replace_short_desc
        • Info sur l'Evènement

        • Emplacement

        • Planifié

        • Invités

        • Assistance

        • Prévision

        • Commentaires

        stec_replace_tags

        stec_replace_summary

        stec_replace_description
        • stec_replace_title
          Organizer of stec_replace_event
          stec_replace_about
          stec_replace_social
        Voir le site
        • 0

          days

        • 0

          hours

        • 0

          minutes

        • 0

          seconds

        • Assister

        • Refuser

        Événement expiré

        Evènement en cours

        Résumé

        Importer pour Google Agenda

        Emplacement

        stec_replace_location

        Voir l’itinéraire

        Voir l’itinéraire

        Impossible de trouver l'itinéraire !

        Détails

        stec_replace_details

        Aucun agenda

        stec_replace_date stec_replace_time
        stec_replace_title
        stec_replace_desc
        stec_replace_avatar
          stec_replace_social

        stec_replace_name

        stec_replace_about

        Vous êtes invités à cet événement !

        • Assister

        • Refuser

        • stec_replace_name
            stec_replace_status

          stec_replace_name

        Les données météorologiques sont actuellement pas disponible pour cet emplacement

        Bulletin Météorologique

        Aujourd'hui stec_replace_today_date

        stec_replace_today_icon_div

        stec_replace_current_summary_text

        stec_replace_current_temp °stec_replace_current_temp_units

        Vent stec_replace_current_wind stec_replace_current_wind_units stec_replace_current_wind_direction

        Humidité stec_replace_current_humidity %

        Feels like stec_replace_current_feels_like °stec_replace_current_temp_units

        Prévision

        Date de fin

        Météo

        Temp

        stec_replace_date

        stec_replace_icon_div

        stec_replace_min / stec_replace_max °stec_replace_temp_units

        stec_replace_5days

        Next 24 Hours

        Propulsé par Forecast.io

        MENU - bonne visite !