Ardéchoise 2017

Print Friendly
Récits de cyclos | Sorties 2017

Pas question cette année de manquer notre rendez-vous à Saint-Félicien le samedi 17 Juin pour notre randonnée de l’Ardéchoise (26ème édition !). Pour cela, Gilbert se charge, très tôt (largement 6 mois avant) de réserver notre hébergement  au Château de Belle Combe à Colombier le Vieux (10 km seulement de Saint-Félicien) et les repas.

Départ à 10h d’Annemasse le vendredi avec minibus et remorque d’une part (Gilbert au volant), voiture et remorque de Jean-Claude d’autre part.

ardechoise2017_1 ardechoise2017_2Un sympathique pique-nique sur une aire d’autoroute et nous voici arrivés, prêts à nous installer pour deux nuits dans la partie « château ». Nous retrouvons avec grand plaisir Guy le frère de Jean-Claude et son copain qui se joignent à notre groupe. Paul et Rosa seront aussi parmi nous dans la soirée (Rosa travaille le vendredi)

Puis, nous nous regroupons dans le minibus pour aller chercher nos accréditations à Saint-Félicien. Il fait chaud… Les cyclistes sont nombreux, c’est la foule, mais l’organisation est parfaite : il n’y a pas d’attente ; cette année le cadeau est un casque aux très belles couleurs.

ardechoise2017_3Après le repas pris dans un restaurant du village (spécialement ouvert pour l’Ardéchoise) c’est notre première nuit un peu agitée parfois. Le lit de Cathy se déplace plusieurs fois… Marianne s’égare durant la nuit… les ronflements sont parfois sonores… dehors beaucoup de rafales de vent : nous nous demandons dans notre demi-sommeil comment nous allons pouvoir pédaler demain… Seule, Catherine a dormi d’un sommeil profond, rien vu, rien entendu !

Mais le matin, tout est redevenu  paisible et après un bon petit déjeuner, nous pédalons (10km) dans la fraîcheur matinale jusqu’à Saint-Félicien. Quel bonheur !

En attendant les retardataires, nous profitons du paysage et de l’air pur.
Et en route !

ardechoise2017_4ardechoise2017_5ardechoise2017_6ardechoise2017_7

En arrivant à Saint-Félicien, nous nous rendons à l’évidence : il y a du monde ! Un premier départ a été donné 1/2h avant le notre : celui des cyclosportifs = parcours chronométré et au fort dénivelé.

Tout notre petit groupe a choisi cette année le circuit « Le Doux ». Tout de même 85km avec 2 cols et 1525m de dénivelé. Ce parcours est entièrement dédié au cyclotourisme.

Nous avançons à petits pas vers la ligne de départ.

ardechoise2017_10ardechoise2017_8ardechoise2017_9

Au bout d’environ 30 minutes d’attente, nous passons la ligne de départ et entamons tranquillement la montée au col du Buisson (920m).

Nous allons traverser des villages qui ont du caractère : Pailharès, Nozières, Lamastre, Désaignes, Labatie-d’-Andaure et Lalouvesc. Chacun d’entre-nous monte à son rythme, nous nous perdons de vue mais nous nous retrouvons souvent aux ravitos ; le col est devant nous.

1er village : Pailharès
1er village : Pailharès

ardechoise2017_11ardechoise2017_12

De temps en temps, nous sommes interpellées par d’autres cyclos (notre nom est inscrit dans notre dos sur le dossard !) et vivement encouragées dans l’effort. Nous constatons que cette Ardéchoise attire des amoureux du vélo venus de toute la France, de nombreux étrangers participent également spécialement belges, anglais…

Beaucoup de participants (15 400 cette année ; plus de 8000 bénévoles) mais nous ne sommes pratiquement  jamais gênés même si notre conduite doit constamment rester vigilante.

ardechoise2017_14Nous amorçons  la belle et longue descente sur Nozières.

Arrêts bien contrariants  pour Paul qui crève deux fois de suite dans la descente, heureusement, un petit coup de main spontané du véhicule dépannage mécanique et tout rentre dans l’ordre !

ardechoise2017_17ardechoise2017_16Toujours des villages décorés aux multiples couleurs et le même accueil chaleureux des villageois. C’est un spectacle unique, les décorations sont à « thèmes ».

ardechoise2017_18ardechoise2017_19Nous traversons Lamastre, puis Désaignes dans le bruit des musiques diverses, des voix… Les enfants sont aussi de la fête et nous invitent à goûter leurs spécialités. Il faut, bien entendu descendre de nos montures.

La traversée du magnifique village médiéval de Désaignes, aux rues pavées et étroites provoque un bon ralentissement.

Nous passons devant le Château-musée du XIVème siècle.
ardechoise2017_20ardechoise2017_21Des retrouvailles pour Cathy qui rencontre à la terrasse d’un bar d’anciennes connaissances de Machilly !

Nous bifurquons vers La Bâtie d’Andorre afin de bien rester sur notre parcours « le Doux ».

Le nom de ce parcours vient du nom de l’affluent de la rive droite du Rhône et ce périple de 85 km se déploie dans la haute vallée de cette rivière.

ardechoise2017_22ardechoise2017_24ardechoise2017_23

Il fait un peu chaud mais l’itinéraire est plaisant ; la pente est douce, la route souvent ombragée mais il faudra bientôt affronter le Col des Grands 1009m (6km assez rudes).
Ouf !

Nous arrivons à La Louvesc, la route monte encore… Ce sera le dernier ravito.

ardechoise2017_25ardechoise2017_26ardechoise2017_27

La fatigue commence un peu à se faire sentir, la chaleur est éprouvante mais nous acceptons de grimper encore un peu… car nous serons ensuite tous récompensés par une belle descente de plus de 20km pour rejoindre Saint-Félicien. C’est un régal de terminer ainsi ce magnifique parcours ardéchois.

A l’arrivée, nous rendons nos « puces »  et retrouvons Rosa, classée à tort non-pédalant ! Elle s’est fait « son parcours » avec un vélo électrique gentiment prêté par la responsable de notre gîte. Nous nous scindons, certains d’entre nous rêvent plutôt d’une bière et ne désirent pas prendre le repas (nous avons fait honneur à tous les ravitos, il est vrai et nous n’avons pas très faim) mais d’autres dont je fais partie préfèrent ne pas « zapper » le succulent plateau  avec les fameuses « ravioles ». Quel réconfort après l’effort !

ardechoise2017_29ardechoise2017_28ardechoise2017_30Ce sera, dans la détente totale, le retour (10km) jusqu’ à Colombier-le-Vieux. (encore un petit col, mais pas méchant, avant l’arrivée).

Vers 19h, nous sommes invités par Rosa et Paul  à un sympathique « apéro » où rien ne manque : merci, de tout cœur, à tous les deux pour cet agréable moment.

Cette année encore, la plus grande fête du vélo nous a permis de tomber amoureux de l’Ardèche, de sa nature, de ses incroyables habitants. Du sport, de l’émotion, de la convivialité : je pense que nous attendons tous l’édition 2018 avec impatience.

Dimanche matin, c’est le retour vers Annemasse, les véhicules chargés de vélos et bagages mais aussi de cerises et d’abricots achetés sur place.

Un grand merci à Jean-Claude et à Gilbert de nous avoir conduits avec gentillesse et dextérité et d’avoir si bien organisé ce séjour marquant dans la vie de notre club.

Cyclo rédacteur : Charlotte, Déléguée Sécurité.

Date de publication : 13-07-2017