Tour de GEX avec nos amis cyclos de Sallanches

Print Friendly
Récits de cyclos | Sorties 2017

C’est, comme promis, un deuxième « Tour de Gex »  pour notre club cette année. Gilbert souhaitait, en effet, faire connaître cette randonnée à nos amis du club de Sallanches, et cela a permis aussi à ceux d’entre-nous qui n’avaient pu être présents à la 1ère sortie de participer.

Rendez-vous 8h30 : Marie-Cécile et moi sommes déjà attendues (CHUT ! mais j’avais oublié ma gourde, et le comble, Marie-Cécile est partie ce matin sans son smartphone, carrément oublié =notre webmaster va-t-elle s’en remettre* ?). Nous sommes dix, 5 dans chaque club. Temps idéal : un peu couvert, pas trop chaud !

*Droit de réponse : ça été très dur :-( mais je n’ai pas « bronché », d’autant plus que je voyais les mines réjouies de tous, assurés que je n’allais pas cette fois m’arrêter sans cesse pour prendre des photos :)
Mais c’était mal me connaître… j’ai vite repris le dessus, prétextant le fait qu’il fallait immortaliser cette journée avec nos invités, j’ai immédiatement « réquisitionné » le téléphone de Charlotte ! Ca, c’est le comble ! 😛 Marie-Cécile

20170907_094814Départ direction Genève, pont du Mont-Blanc ; nous longeons le lac sur la piste cyclable jusqu’à Bellerive puis direction Gex. Nous roulons détendus dans un paysage au décor reposant. Des vaches, une biche… Quelques montées pour arriver à Gex (633m) où commence le col de la Faucille=pas au programme aujourd’hui, ouf ! Gex est une commune française, sous-préfecture du département de l’Ain, capitale de la région naturelle et historique du pays de Gex.

20170907_10392720170907_110203 Le bar est en vue… nous faisons une bonne pause café, ce qui nous permet aussi de faire plus ample connaissance avec nos invités. L’ambiance est tout de suite très conviviale.

Nos forces étant reconstituées, nous repartons gaîment et attaquons une montée courte mais raide !

20170907_112726Nous passons le petit pont… Puis nous nous laissons guider par Gilbert qui connaît très bien ce pays gexois pour y avoir habité longtemps. Nous sommes dans la campagne et traversons de nombreux petits villages … pas de difficultés majeures, le dénivelé est raisonnable.

Arrêt pique-nique à Thoiry : nous avons « notre » petit parc derrière l’école, génial ! Marie-Cécile repose ses muscles fatigués et voici que nous retombons dans l’enfance en testant une balançoire ! (On a voulu y croire, mais la réalité nous a vite rattrapées avec l’étroitesse des sièges, très inconfortables pour nos menus fessiers, certes sveltes, mais tant musclés de cyclos ! ! !)

Nous nous installons à table. Deux places manquent : ce sera un dos à dos qui permettra peut-être à ces deux-là quelques échanges sur la constitution de notre futur bureau de club, qui sait ?

La sacoche vélo de Gilbert est toujours volumineuse, nous en avons l’habitude, mais que contient-elle au juste aujourd’hui ?
Et bien, vous avez peut-être deviné : une bouteille de rouge fait son apparition, nous chantons et trinquons (avec modération bien sûr !). Certains d’entre nous esquissent même un pas de danse ! C’est la convivialité des rencontres cyclos !


Puis nous repartons vers  Saint Jean-de-Gonville… Pougny : premier village français traversé par le Rhône. Nous franchissons le pont transfrontalier routier et piétonnier sur le Rhône. Ce pont relie les localités de Pougny (département de l’Ain) à Chancy (canton de Genève). La frontière passe au milieu du Rhône. Les postes de douane aujourd’hui désaffectés sont situés de part et d’autre.
Le barrage hydro-électrique de Pougny-Chancy sur le Rhône est franco-suisse.


Un peu de montée pour rejoindre Avusy, Sezegnin puis Soral, Perly , la Croix de Rozon. Nous voyons le Salève proche et à présent le Jura plus lointain.

20170907_14055620170907_14092820170907_140733Mais auparavant, il a fallu remplir nos gourdes et un arrêt est toujours bien sympathique !

La traversée de Gaillard – Annemasse dans les perpétuels travaux est moins calme mais nous voici sur la belle piste cyclable vers Cranves-Sales. Nos amis ont laissé leurs véhicules sur un parking ce matin, nous les raccompagnons et nous nous promettons de nous retrouver du côté de Chamonix peut-être l’an prochain.

Belle journée conviviale : nous avons effectué environ 97km pour 800m de dénivelé.

L’échange entre clubs est toujours enrichissant. J’ai constaté en particulier ce jour-là – étant à l’arrière le plus souvent – le « perfectionnisme » dans la façon de rouler de nos invités (en file indienne, distances de sécurité, anticipations à tous les niveaux) ; de ce côté, nous avons quelques progrès à réaliser : nos déplacements sur route ayant un côté parfois « basse-cour » ce qui, rappelons-le, peut nuire à la sécurité.

Cyclo rédacteur : Charlotte, Déléguée Sécurité

Date de publication : 10-09-2017