A notre Bruno… nous ne t’oublierons jamais

Print Friendly, PDF & Email

Le voilier

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin,
et part vers l’océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.
Quelqu’un à mon côté dit : « il est parti ! »

Parti vers où ?
Parti de mon regard, c’est tout !
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter
sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,
pas en lui.

Et juste au moment où quelqu’un prés de moi
dit : « il est parti ! »
il en est d’autres qui le voyant poindre à l’horizon
et venir vers eux s’exclament avec joie :
« Le voilà ! »

C’est ça la mort !
Il n’y a pas de morts.
Il y a des vivants sur les deux rives.

Poème de William Blake

4 blablas sur “A notre Bruno… nous ne t’oublierons jamais”

Page 1 of 11
  1. luc Blouin
    16 avril 2019 à 22 h 04 min

    Bonjour à vous tous, je suis Martine, la petite soeur de Bruno. Votre photo et texte pour Bruno sont très forts. Le poème a bien été lu à la messe d’au revoir. Merci à vous pour votre soutien et votre gerbe de fleurs. J’ai le coeur brisé et je n’ai plus de carburant pour avancer. Le départ de Bruno est si brutal et violent… je ne peux y croire et ne veux pas y croire !!! Il était loin de moi en kilomètres mais si proche de moi… une grande affection, complicité et de nombreux beaux moments partagés. Il me racontait ses exploits à vélo avec vous. Tout ce qu’il entreprenait il le vivait à fond… il a bien fait d’en profiter !!! Je vous adresse à chacun toute ma sympathie, au plaisir de vous lire. Si ça vous dit, je pourrai vous envoyer le mot d’accueil lu en son hommage pendant la cérémonie. Pas facile pour vous d’avoir vécu ce moment à distance. Continuez de pédaler pour lui… Martine

    1. Marie-Cécile
      17 avril 2019 à 12 h 09 min

      Chère Martine, nous vous remercions pour ce témoignage émouvant. Soyez certaine que Bruno restera toujours dans nos coeurs.
      Marie-Cécile

    2. Gilbert Esposito
      18 avril 2019 à 9 h 02 min

      Bonjour Martine,
      J’ai connu Bruno lorsque j’étais encore président des cyclos annemassiens, il y a plus de 5 ans, lorsqu’il était artisan boulanger à la rue de Genève, à Annemasse, près de chez moi. J’avais alors appris qu’il avait fait une carrière de coureur cycliste au club de Morteau, dans le Jura, et je lui avais alors proposé de venir rouler avec moi. Nous nous sommes retrouvés ensuite lors du forum des sports d’Annemasse et il a rejoint le club des cyclos en juin 2017. Je n’ai malheureusement jamais roulé avec lui car j’étais dans un autre groupe mais , lors de nos rencontres au sein des réunions club , J’ai gardé le souvenir d’un homme affable, d’une extrême gentillesse, toujours souriant, consciencieux dans ses engagements associatifs.je l’avais revu en pleine forme en ce début de saison 2019. Il va laisser un vide immense dans notre club et dans la mémoire de tous ceux et celles qui l’on connu. Mes sincères condoléances. Gilbert

    3. Michel CAILLE
      18 avril 2019 à 17 h 13 min

      Martine,
      J’ai retrouvé Bruno en 2018 au sein du club cyclo après l’avoir rencontré auparavant en d’autres moments et lieux. A la fois discret mais très présent, actif, généreux, une belle personne au milieu d’un groupe. Quel immense vide engendré par sa disparition. Avec toute mon affection. Nous continuerons de pédaler.
      Michel CAILLE

Page 1 of 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *